Beignets de fleurs
de courgette à la romaine !

fleurcourgetteC’était à Rome il y a bien longtemps… Sur un marché, un vendeur ou plutôt un cuisinier préparait et proposait ses beignets de fleurs de courgettes à emporter et à déguster en marchant. Ce fut, comment dire, une révélation !  Croquant, onctueux, une explosion de saveurs en bouche : le filet d’anchois, la feuille de basilic, le fondant de la mozzarella. Je suis restée auprès de lui un long moment et dans un italien laborieux j’ai fini par obtenir SA recette… Depuis, je fais la maline auprès de mes amis à chaque arrivée des plus belles fleurs de courgettes. Voici donc la recette de Mauro, romain et fin cuisinier !

Recette beignets de fleurs de courgette : anchois, basilic et mozzarella !

4 mars 2015
Serves 4 personnes entrée
Prep time
45m

Ingredients

  • Une dizaine de fleurs de courgettes bien fraîches
  • Filets d'anchois : 1 par fleur
  • Une belle branche de basilic : une feuille par fleur
  • Boule de mozzarela : autant de batônnets que de fleurs
  • 150 Grams
    farine
  • 2
    oeufs
  • 20 Millilitres
    lait entier
  • sel et poivre

Instructions

  1. Comme toujours les beaux produits font les belles recettes !
    Choisir donc des fleurs de courgette trés fraîches et assez grosses pour contenir un bâtonnet de mozzarella di buffala, un filet d'anchois qui lui aussi se doit d'être de grande qualité : Ceux de la ville de Collioure sont délicieux ! Et... une belle branche de basilic avec des feuilles bien dodues et odorantes.

  2. On commence par préparer la pâte à beignets qui devra se reposer un peu avant trempage des fleurs.
    Pour cela on sépare les blancs d’œufs des jaunes.
    

Dans un saladier, on fait une fontaine avec la farine et on ajoute les jaunes d’œufs. 

    On Mélange et incorpore le lait peu à peu. 

    Pour les Beignets de fleurs de courgette, on doit obtenir une pâte lisse d’une consistance un peu épaisse (plus épaisse qu’une pâte à crêpe).
    Si besoin on rajoute un peu de lait.
    On ajoute le sel et le poivre et on monte les blancs en neige.

    On incorpore délicatement la pâte dans les blancs en neige fermes et on laisse reposer la pâte une demi-heure.

  3. Les fleurs : on commence par ouvrir délicatement la fleur pour retirer le pistil. Attention si petite résistance, on reste calme et on s'aide d'une pointe de couteau.

    On coupe la petite courgette mais on en garde un petit bout (pour pouvoir la saisir ) ... Le reste de la courgette pourra être utilisé dans une autre recette ou encore pour faire de petits beignets complémentaires s'il reste de la pâte à beignet en fin de trempage...

    On prépare ensuite nos ingrédients : découpe des batônnets de mozzarella, séparation des feuilles de basilic de la tige et étalage dans une assiette des filets d'anchois.

    Une fois fait, on ouvre toujours délicatement la fleur de courgette et on glisse à l'intérieur la mozzarella, le basilic et le filet d'anchois. On referme la fleur en effectuant un petit tour avec ses pétales. Attention on n'écrase pas, on donne un mouvement qui referme la fleur...

  4. Tout est prêt pour commencer les beignets :
    On chauffe un peu d'huile d'olive dans une poêle et pendant la chauffe, on trempe délicatement (c'est le mot clé de la recette, la délicatesse) la fleur de courgette dans la pâte à beignet.
    C'est là que la petit bout de courgette que l'on a gardé est important car l'on ne trempe que la fleur !
    On dispose sur une assiette et une fois toutes les fleurs de courgette imprégnées de pâte à beignet, on les met dans la poêle bien chaude...
    On fait dorer juste ce qu'il faut ! La poêle bien chaude permet d'obtenir des beignets croquants !

    Et... On les mange immédiatement. Le résultat est magnifique, épatant !

3 réflexions au sujet de « Beignets de fleurs
de courgette à la romaine ! »

  1. Que c est beau et bon les beignets de fleurs de courgettes. J en ai mange toute mon enfance en Provence, parfois meme elles etaient farcies avec un peu de chair de courgette, jambon et parmesan. Mais impossible d en trouver ici a Paris, pour mon plus grand desespoir!

Répondre à Karin Shibata Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − = 7